A la belle saison, le principal risque pour ce petit insectivore est la voiture. Le hérisson est un infatigable randonneur dès la nuit tombée (il peut parcourir jusqu’à 3 mètres à la minute) et la traversée des routes lui est souvent fatale. De plus l’utilisation des pesticides ne lui fait pas du bien. Animal protégé, il n’en reste pas moins fragile.

D’autant plus en hiver où il se sédentarise pour toute la saison et vit sur ses réserves. En période d’hibernation, sa température chute de 20°C, son poids peut ainsi diminuer de moitié et passer de 500-700gr à 350gt=r, ce qui peut être potentiellement fatal. Et lorsqu’il se réveille, pour faire ses besoins par xemple, la dépense énergétique est telle qu’il ne peut ne pas y survivre.

Pour aider ce petit auxiliaire du jardinier, si vous en avez vu crapahuter dans votre jardin, c’est le moment de lui aménager un abri pour l’hiver ! Vous le retrouvez avec bonheur en pleine forme au printemps.

Les hérissons sont des assistants-jardiniers naturels et efficaces. Vous n’avez plus besoin d’utiliser d’insecticides, car ils croquent les insectes qui se nourrissent de vos légumes et plantes. Les protéger, c’est donc faire deux bonnes actions en une : préserver la biodiversité du jardin et préserver votre potager !

close

La Newsletter des Infos locales

Inscrivez-vous pour recevoir la newsletter du Noir & Blanc

... vers le haut