L’amphithéâtre naturel de notre région est fermé par une succession de massifs montagneux.

Premiers sommets du massif Central à l’est, Montagne noire et Corbières au centre, et Pyrénées à l’ouest. En réalité, le terme montagne ne s’applique réellement qu’aux Pyrénées orientales, aux Cévennes et au relief Lozère. Les plus hauts sommets sont ceux des Pyrénées, avec le Canigou (2784m) et le Carlit (2921m) et appartiennent sans aucun doute à la haute montagne.

Le Canigou

Le Mont Aigoual (1565m) et le Mont Lozère (1699m), plus usés, ressemblent bien aux formations anciennes du Massif Central. Entre ces deux ensembles culminants, les Corbières et la Montagne noire peinent à atteindre 1000m. La ceinture d’altitude est complétée par les plateaux verdoyants dans l’Aubrac ou la Margeride, sec et pierreux dans les Causses.

Panorama au Mont Aigoual

La diversité géologique de ces types de relief est accentuée par de grandes différences de climat, selon l’exposition des versants et l’altitude. Les Pyrénées orientales bénéficient d’un climat sec et ensoleillé, alors que les Cévennes sont plus humides, ainsi qu’en témoignent la végétation dense et la relative fraicheur. La transition est très nette dans ce massif, entre les versants nord et sud qui, eux, sont influencés par le climat méditerranéen. Quant aux plateaux élevés des Causses et de l’Aubrac, ils offrent un spectacle très contrasté : étendues austères et tourmentées de canyons et de chaos rocheux pour le premier ou larges pâturages balayés par les vents pour le second. Là, l’hiver est rigoureux, marqué par les bourrasques glaciales et les tempêtes de neige.

close

La Newsletter des Infos locales

Inscrivez-vous pour recevoir la newsletter du Noir & Blanc

... vers le haut