Une enquête publique sur la ligne à grande vitesse entre Montpellier et Béziers est ouverte.

Pour participer, rendez-vous ici : https://www.registre-numerique.fr/lnmp-phase-1

Le projet ferroviaire de Ligne Nouvelle Montpellier Perpignan (LNMP), dont les origines remontent aux années 90, a fait l’objet d’un débat public organisé par la Commission nationale du débat public (CNDP) en 2009, après un long processus de maturation durant les années 2000. L’opportunité ayant été validée, un processus de concertation continue a été mené entre 2010 et 2020 parallèlement à l’engagement des études de conception. L’objectif était alors de définir, avec l’ensemble des acteurs du territoire, une zone de passage préférentielle, puis un tracé, l’emplacement des gares nouvelles mais aussi les modalités de desserte et les sections aptes à la mixité ferroviaire (fret + voyageurs).

Entre 2011 et 2017, le projet a fait l’objet de quatre Décisions ministérielles (DM) validant ces différents points. La DM n°4 du 1er février 2017 a plus particulièrement acté le phasage de réalisation du projet. Puis, en janvier 2018, le rapport du Conseil d’Orientation des Infrastructures, dit «rapport Duron», a retenu la LNMP parmi les priorités d’investissement. En janvier 2019, suite à une consultation publique organisée fin 2018, trois arrêtés préfectoraux ont permis d’actualiser le Projet d’Intérêt Général (PIG) initial (datant de 2000) sur l’intégralité du projet LNMP.

En 2019, la loi d’orientation des mobilités a défini ce projet de ligne ferroviaire comme prioritaire et a demandé à la Région de poursuivre les études en vue de l’engagement des travaux de la section Montpellier-Béziers à l’horizon de 10 ans. Ce projet fait l’objet de fortes attentes, car il serait en capacité de répondre à une demande croissante sur cet axe, mais a aussi suscité beaucoup de débats en Occitanie.

close

La Newsletter des Infos locales

Inscrivez-vous pour recevoir la newsletter du Noir & Blanc

... vers le haut